Que faire pour endormir bébé ?

Quels sont les gestes importants pour faire entrer bébé dans le sommeil. Tout ou presque se joue dans la phase d’endormissement. II est important, dès les premiers mois du bébé, d’établir un rituel du coucher. Peu à peu, et pour longtemps, il connaîtra toutes les étapes du cérémonial qui le conduit vers l’endormissement.

Quels sont les gestes importants pour que bébé entre sans difficulté dans le sommeil ?

Cela commence souvent par le bain en fin d’après-midi, l’eau tiède apportant une certaine relaxation. C’est en pyjama qu’il prend son « dîner », biberon ou tétée au sein. Encore quelques petits câlins, et il est l’heure de se coucher. Le dernier change de la journée et l’installation dans la turbulette se font dans une chambre peu éclairée et avec des gestes doux.

Plus le temps qui sépare l’enfant du coucher est vécu dans le calme et la douceur, plus l’enfant s’endormira facilement. En effet, les jeux, les chatouilles, les chahuts provoquent une excitation, un énervement que l’enfant ne peut pas calmer facilement, même s’il est fatigué et a envie de dormir. Avant de s’exprimer avec des mots, il montre sa fatigue et son envie de dormir avec son corps. II ne joue plus, il se tasse dans son siège, il a le regard dans le vague, bâille parfois, geint plus qu’il ne pleure.

Les activités quotidiennes

L’enfant dort d’autant mieux que sa journée a été riche en expériences, notamment s’il a eu l’occasion de faire une promenade et, plus tard, quand il marchera, s’il a pu jouer en plein air. Certains gestes sont importants pour aider un enfant à trouver le sommeil, mais d’autres sont à éviter si vous voulez vous aussi dormir. Par exemple, n’endormez pas votre enfant en le promenant dans vos bras ou dans sa poussette, ou encore en le mettant dans votre lit. Le nourrisson s’habitue à ces rituels qui lui deviennent indispensables pour s’endormir ou se rendormir à toute heure de la nuit. Épuisés, vous n’aurez alors pas d’autre choix que d’apprendre à votre bébé à s’endormir et à se rendormir seul.

C’est la qualité des activités diurnes qui fait celle du sommeil.

Petit conseil

Proposez à l’enfant son doudou ou sa peluche favorite, fredonnez-lui une petite chanson douce, faites-lui un petit baiser sur le front et éloignez-vous sur la pointe des pieds. Si l’enfant pleure, ne cédez pas à ses appels, parlez-lui de loin pour qu’il sache qu’il n’est pas seul. Car ce que l’enfant craint le plus, c’est la séparation d’avec ceux qui l’aiment.